Quelle formation pour devenir nourrice ?

devenir nourrice

Tous les parents doivent trouver des solutions pour prendre soin de leurs enfants pendant les vacances scolaires. D’autres optent pour une assistante maternelle et d’autres choisissent une crèche. Pour la sécurité de l’enfant, vaut mieux engager une nourrice. Le rôle d’une assistante maternelle est de remplacer les parents en leur absence. Elle doit suivre une formation afin de prodiguer les soins essentiels aux enfants pendant l’absence de leurs parents. Ainsi, la personne qui s’occupe de l’enfant doit préparer le repas de l’enfant, jouer avec lui et l’aider à faire ses devoirs. Voulez-vous être une assistante maternelle ou nourrice ? Afin de travailler avec des petits enfants, vous devez suivre certaines procédures et recevoir une formation nourrice appropriée. Découvrez tout ce que vous devez savoir pour devenir une meilleure nounou.

Les compétences et qualités requises pour devenir nourrice

Si le métier d’assistante maternelle est plus facile, il n’en reste pas moins très pointilleux et réclame une bonne condition physique (manipuler des poussettes, porter des enfants, etc.), de temps et particulièrement de patience. C’est pour ces raisons qu’i faut bien penser avant de commencer. Jetez un coup d’œil aux compétences obligatoires pour se charger de jeunes enfants. Mais vous vous demandez comment devenir nounou ?

Adorer les enfants ou ne pas trouver d’emploi ne sont pas une source de motivation pour vouloir devenir nounou. Pour devenir nourrice, il faut avoir des motivations comme la participation à l’épanouissement des enfants, l’enseignement aux enfants l’hygiène, le respect des règles, la sociabilité et d’autres.

Les compétences nécessaires pour ce type de travail sont les suivantes : gentillesse, sens élevé de l’organisation et responsabilité sont les principales qualités.

Des compétences non-techniques sont également requises, telles que la créativité (activité), la vitalité, la convivialité (particulièrement si vous devez faire de l’exercice ou gérer vos propres enfants à la maison), l’autonomie, la diplomatie, la flexibilité (parfois bondé de parents et d’enfants), et enfin la capacité de communiquer et d’avoir des conversations.

On attend par les qualités professionnelles des nourrices agrées, les soins pour les petits, l’éducation exigée par les parents, maîtrise la langue française, la sécurité et ainsi une bonne connaissance culinaire pour le repas. Le travail d’une nounou demande également de maîtriser et de comprendre tous les gestes de secours et d’intervenir rapidement en cas d’urgence. Bref, avoir une véritable tolérance au bruit (jouets électroniques, pleurs, cris) est nettement un plus pour être nounou.

Quelle formation suivre pour devenir nourrice ?

Désormais, la formation nourrice n’est pas obligatoire. Cependant, pour les personnes « sous-qualifiées » qui cherchent à entrer dans l’industrie, trouver une place dans la compétition peut devenir compliqué et souvent obtenir un diplôme. Mais comment devenir nounou ? Voici les formations nécessaires pour devenir nounou : le BAC professionnel service aux personnes, le certificat de qualification pro garde d’enfants, le BEP carrières sociales et sanitaires, le concours d’auxiliaire de puériculture, le Cap accompagnement éducatif petite enfance.

Quelles sont les missions de la nourrice ?

La nourrice a pour tâche principale de s’occuper des petits enfants à la maison, depuis le moment où les parents doivent aller travailler le matin jusqu’à ce qu’ils viennent pour reprendre les enfants après leur travail. Les nounous peuvent proposer aux enfants de nombreuses activités ludiques et manuelles ou encore des sorties comme dans un parc ou balade en forêt pour qu’ils s’amusent et fassent de l’exercice.

La nounou doit veiller en permanence à la santé, au confort et à la sécurité de l’enfant dont elle a la garde. Ses missions sont multiples et pourront varier en fonction de l’âge de l’enfant : aller aux toilettes, changer les couches, préparer les repas, faire le ménage et entretenir la maison pendant que l’enfant dort.

Une assistante maternelle sert aussi à favoriser l’épanouissement personnel, le bien-être ainsi que le bon développement des enfants. Si elle ne peut pas remplacer les parents, elle peut passer son temps avec les enfants pour participer à leur éducation et à leur éveil, qu’il s’agisse de l’aide à l’acquisition du langage, des conditions de vie (respecter les autres et surtout les parents), de l’apprentissage de la propreté ou encore de la socialisation.

L’agrément et le salaire de nourrice

Veuillez noter que le terme « assistante maternelle agréée » n’existe pas en réalité. En fait, l’agrément porte sur la profession de nounou. Mais le travail d’une nounou et d’une assistante maternelle sont presque les mêmes. Avant de vous engager dans un travail de nounou, vous devez obtenir l’agrément du service de protection maternelle et infantile du département et suivre 120 heures de formation obligatoire. Si vous avez déjà un CAP petite enfance, cette formation nourrice n’est plus importante.

Le salaire de la nounou est réglementé. Elle est libre de choisir son tarif horaire, qui dépend également sa situation géographique, par exemple, le tarif journalier est plus élevé qu’en province à Paris. De ce fait, la rémunération moyenne d’une nourrice est variable, notamment parce qu’il dépend ainsi du nombre d’enfants.

 

 

 

 

Plan du site